Aller directement au contenu
Tél. : 418 458-2375 Accueil Nous contacter
image top

Notre histoire

Imprimer

Au début de l'été 1845, deux terribles incendies avaient détruit plusieurs quartiers de la ville de Québec.  Environ 16 000  personnes s'étaient retrouvées du jour au lendemain sans abri, tous leurs biens envolés en fumée.  Nombreux étaient ceux qui avaient beaucoup de peine à se relever de ces pertes.  D'autres part, gouvernement et clergé encourageaient la colonisation des terres des Eastern Townships.

Partis de Québec à pied, chargés de quelques provisions, les premiers colons arrivés à Garthby s'installaient sur les lots qui leur semblaient les plus intéressants sans plus de cérémonie.  Toutefois, pour acquérir des droits de propriété, ils devaient s'engager à effectuer des travaux de défrichement et y construire une habitation.  La plupart des familles qui vinrent s'établir dans le Canton de Garthby arrivaient pleines d'enthousiasme mais les mains quasiment vides.

Malgré ces difficultés, la nouvelle communauté réussit à s'implanter si bien qu'à l'été 1849, on érigea une première chapelle.

Un an plus tard, au cours de l'été, on construit un premier presbytère.  Le premier curé de la paroisse St-Olivier de Gartbhy, l'abbé François Bégin, débarqua en octobre 1851. 

En 1855, un événement de première importance pour la nouvelle colonie : un certain François-Xavier Groleau, vient installer un moulin à farine sur la berge de la rivière Coulombe.  En visitant les lieux, on peut encore y voir les ruines d'un muret de pierres cordées qui pourrait avoir appartenu à cette construction.

La municipalité du Canton de Beaulac a été fondée en 1896.

Le 1 juillet 1899, au milieu de l'avant-midi, lors du passage d'une locomotive, un feu se déclare dans la cour à bois d'un moulin à scie situé près de la voie ferrée.  Des vents violents balayaient la région ce jour-là.  En quelques minutes, le feu s'étendit aux bâtisses avoisinantes, prit des proportions alarmantes, menaçant de tout détruire sur son passage.  Il fallut  rapidement évacuer les lieux, tout en essayant d'éloigner de ce terrible brasier les biens les plus précieux.

Maîtriser cet incendie ne fut pas tâche facile.  Grâce à des efforts quasi surhumains et avec l'aide précieuse apportée par les paroisses voisines on réussit enfin à circonscrire les flammes. 

Fort heureusement, on ne déplore aucune perte de vie,  mais les dommages matériels étaient énormes.  L'élément destructeur avait rasé au sol une centaine de bâtisses, dont 43 maisons, les magasins, les hôtels et la gare.

Malgré des avertissements de la municipalité, plus d'un an avant ce sinistre, la cour à bois du moulin, où le feu avait pris naissance, n'avait pas été débarrassée de ses copeaux de bois.  Près du trois quart du village était réduit en cendre et une cinquantaine de familles jetées sur le pavé.

Le 19 juillet 1905, la tragédie du Lac Aylmer, une terrible noyade sur le Lac Aylmer.  En sortant de la baie, le vent soufflait en tempête et semblait venir de tous les côtés.  Par une fausse manœuvre, une vague énorme s'abattit sur la chaloupe et l'enfonça à l'instant avec les cinq naufragés.

Fusion à l'horizon

C'est depuis le 15 mars 2000 que les municipalités du canton de Garthby et de Beaulac se sont regroupées pour constituer la nouvelle municipalité de Beaulac-Garthby.


Municipalité Beaulac-Garthby
96, Route 112
Beaulac, Québec
G0Y 1B0
Téléphone : 418 458-2375
Télécopieur : 418 458-1127
Courriel :

Imprimé le 18 décembre 2014
Une réalistation de Numérique Technologies inc.

© 1995-2014 Municipalité de Beaulac-Garthby
Dernière mise à jour : Jeudi 18 décembre 2014